jeudi, décembre 2, 2021
AccueilISSStarliner : Nouveau test pour la capsule de Boeing !

Starliner : Nouveau test pour la capsule de Boeing !

Après le test initial qui s’est soldé par un échec, l’entreprise Boeing revient aujourd’hui avec un deuxième vol crucial. En cas de succès, l’entreprise privée pourrait rejoindre SpaceX dans le transport d’astronautes vers l’ISS.

Lancé par la NASA en 2011, le « Commercial Crew Program » à aujourd’hui atteint son objectif de transport sûr, fiable et rentable vers et depuis la Station spatiale internationale grâce à la coopération avec des entreprises privées américaines. Dans un premier temps c’est SpaceX qui remporte ce partenariat avec le célèbre vaisseau Crew Dragon mais pourrait bientôt être accompagné en cas de succès par la capsule Starliner de Boeing .
Atlas V + Boeing Starliner 📷NASA
En effet, le 30 Juillet prochain aura lieu le deuxième test de vol orbital pour la capsule Starliner qui sera positionnée au sommet d’une fusée Atlas V de ULA (United Launch Alliance). Décollage prévu à 20h 50 vers l’ISS depuis le Space Launch Complex-41 à Cap Canaveral en Floride. La capsule Starliner devrait s’amarrer environ 24 heures plus tard avec plus de 180 Kg de fret et de fournitures pour l’équipage de la NASA.
L’objectif de la mission est de tester les capacités du Starliner, du lancement à l’amarrage, mais aussi lors de la rentrée atmosphérique et l’atterrissage qui s’effectuera dans le désert à l’ouest des États-Unis. Ce vol fournira des données précieuses qui aideront la NASA à certifier le système de transport d’équipage de Boeing pour transporter les astronautes vers et depuis la station spatiale.
Bien qu’aucun équipage ne soit à bord du vaisseau spatial durant ce vol, le siège du commandant du Starliner sera occupé par Rosie the Rocketeer, un dispositif de test anthropométrique (mesure des particularités dimensionnelles d’un homme).
Rosie the Rocketeer, l’appareil de test anthropométrique de Boeing 📷 Boeing
Lors du premier test, Rosie était équipée de 15 capteurs pour collecter des données sur l’expérience des astronautes volant sur le Starliner. Pour le deuxième vol, ces mêmes capteurs seront placés dans le but de récupérer des données sur l’infrastructure qui maintient tous les sièges de l’équipage en place.
Pendant l’approche de Starliner vers la station spatiale, la NASA et Boeing vérifieront principalement la liaison de données, mais vérifieront également le système de navigation basé pour l’amarrage automatique à la station spatiale. L’heure d’amarrage est prévue le samedi 31 juillet à 15h06, soit environ 24 heures après le lancement. Malheureusement, compte tenu de la météo capricieuse le jour du départ celui-ci risque d’être retardé.
Après l’amarrage réussi, Starliner restera dans le laboratoire orbital pendant cinq à dix jours, puis reviendra sur Terre avec plus de 250 kilogrammes de cargaison.

Enfin, n’oublions pas que ce partenariat établi par la NASA change l’histoire des vols spatiaux habités, ouvrant l’orbite terrestre basse et la Station spatiale internationale à un plus grand nombre de personnes… La station spatiale reste un tremplin pour le prochain grand saut de la NASA dans l’exploration spatiale, y compris les futures missions lunaires et les missions finales sur Mars. Avec ce contrat, la NASA est libre de se concentrer sur la construction d’engins spatiaux et de fusées pour des missions dans l’espace lointain.

Le vol sera bien entendu à suivre sur la chaîne YouTube UFOTINIK!

A LIRE ÉGALEMENT

DISCORD

FACEBOOK