jeudi, août 18, 2022
AccueilSpaceXOneWeb poursuit le lancement de leur constellation avec SpaceX

OneWeb poursuit le lancement de leur constellation avec SpaceX

OneWeb, la société de communications par satellite en orbite terrestre basse (LEO), a annoncé ce lundi que la société et SpaceX avaient conclu un accord qui permettra à OneWeb de reprendre les lancements de ses satellites.

Le 5 mars dernier suite aux différentes sanctions infligées à la Russie en représailles du conflit en Ukraine, l’agence Russe connue sous le nom de Roscosmos a définitivement interrompu la collaboration avec l’entreprise OneWeb. La société britannique se retrouve donc sans aucun moyen capable de compléter la constellation, qui compte actuellement 428 satellites sur 648 prévus : soit 66% de la flotte.
Aujourd’hui une solution de secours a vite été trouvée seulement 16 jours après l’abandon de leur lancement à Baïkonour, le PDG de OneWeb, Neil Masterson , a déclaré : « Nous remercions SpaceX pour son soutien, qui reflète notre vision commune du potentiel illimité de l’espace. Avec ces plans de lancement en place, nous sommes sur la bonne voie pour terminer la construction de notre flotte complète de satellites et fournir une connectivité robuste, rapide et sécurisée dans le monde entier.»

Le rapprochement entre les deux entreprises n’était pas forcément attendu, OneWeb et SpaceX ont tous deux un objectif commun : fournir un accès à Internet depuis l’espace grâce à une constellation de satellites en orbite basse.
Les clients ciblés par les 2 sociétés ne sont pas les mêmes: Starlink vise directement les particuliers tandis que OneWeb, a une approche uniquement basée sur une vente de services aux entreprises (B2B) ce qui ne pose pas un gros problème de concurrence aujourd’hui.
Le premier lancement avec SpaceX est prévu en 2022, OneWeb n’a pas communiqué de date ainsi que le nombre de lancements réservés avec SpaceX, ni le nombre de satellites OneWeb qui voleront lors de chaque mission.
Le plus grand perdant de cette situation reste ArianeSpace. N’ayant pas d’alternative aux Soyouz avec Ariane 5 et Ariane 6 qui sera lancée pour la première fois début 2023, l’accord OneWeb-SpaceX exclura complètement Arianespace.

A LIRE ÉGALEMENT

DISCORD

FACEBOOK