vendredi, avril 12, 2024
AccueilSpaceXStarship IFT-3 : Vers une réussite du troisième vol ?

Starship IFT-3 : Vers une réussite du troisième vol ?

-

L’IFT-3, qui aura lieu dans quelques jours, vise à effectuer un vol orbital (ou suborbital) réussi, suite à l’IFT-2 du Starship qui a été un succès partiels, le véhicule ayant atteint une altitude de 148 kilomètres.

IFT-2, un vol partiellement réussi

Le deuxième vol d’essai du Starship et du Super Heavy, réalisé le 18 novembre 2023, s’est soldé par un succès mitigé, révélant des défis techniques majeurs tout en franchissant des étapes cruciales.

Le lancement du Starship s’est déroulé parfaitement, permettant la réalisation de la première séparation à chaud d’un étage supérieur pour un véhicule de cette taille, une prouesse technique inédite.

Malheureusement, le Booster 9 n’a pas pu accomplir son atterrissage prévu en raison d’un problème d’alimentation des moteurs en oxygène liquide. Cet incident, bien que regrettable, a permis à SpaceX de collecter des données précieuses qui serviront à améliorer la fiabilité du propulseur à l’avenir.


Ship 25 awaits rollout for full-stack of Starship Flight 2 - NASASpaceFlight.com
📸 – NasaSpaceFlight • Rollout de S25 en aout 2023

Le Ship, quant à lui, est entré dans l’histoire en devenant le premier prototype à atteindre l’espace extra-atmosphérique, franchissant une altitude d’environ 150 km et atteignant une vitesse de 24 000 km/h.

Cependant, une fuite d’oxygène survenue lors d’une opération de vidange planifiée a conduit à une combustion et à des incendies, provoquant la destruction du véhicule par le système de sécurité autonome.

SpaceX a mis en œuvre des modifications matérielles sur les futurs véhicules Starship, notamment pour améliorer l’étanchéité et la protection contre les incendies, mais également.

De plus, les opérations liées à la vidange de propergol ont été revues pour accroître la fiabilité. L’abandon du système de direction hydraulique des moteurs Raptor au profit d’un système entièrement électrique supprime également des sources potentielles d’inflammation.

Le prochain vol, baptisé « Flight 3 » ou « IFT 3 », permettra de tester ces améliorations et d’introduire d’autres optimisations prévues, telles qu’un nouveau système électronique de contrôle de la direction pour les moteurs Raptor du Starship et une accélération des opérations de chargement du propergol avant le lancement.

La poursuite de la construction de nouveaux Starship permettra d’accumuler des données cruciales dans des conditions réelles de vol, et d’ainsi adopter une approche d’amélioration continue.

Cet effort est essentiel pour développer un système de lancement entièrement réutilisable capable d’emporter des satellites, des charges utiles, des équipages et du fret vers diverses orbites terrestres, ainsi que vers la Lune et Mars.

Starship a terminé sa répétition pour le lancement, chargeant plus de 10 millions de livres de propulseur sur Starship et Super Heavy et portant le compte à rebours semblable à un vol jusqu'à T-10 secondes.
📸 – SpaceX • WDR du Starship pour son vol n°3

Les chances de succès du vol IFT-3

Si SpaceX peut résoudre les problèmes identifiés lors du vol IFT-2, le troisième vol d’essai intégré (IFT-3) devrait être un succès. La fusée sera propulsée par le booster B10 et le Ship S28 qui ont tous deux terminé leurs tests cryogéniques, Spin Prime (SP) et Static Fire (SF).

Le troisième vol du Starship, prévu pour le 14 mars 2024 au plus tôt, est une étape cruciale dans le développement du système de transport spatial de SpaceX. Ce vol visera à répéter les succès du vol 2, tout en corrigeant les problèmes rencontrés et en testant de nouvelles technologies.

Le vol 2 a permis de valider plusieurs aspects importants du Starship, notamment:
  • Le décollage et l’ascension propulsés par le Super Heavy.
  • La séparation réussie entre Starship et Super Heavy.
  • Atteindre les 148km d’altitude et les 24.000km/h pour le second étage

D’une autre part, cette ascension aura servi à comprendre  :

  • La défaillance du Booster SuperHeavy lors de son boostback.
  • la fuite d’oxygène liquide sur le Starship.
Booster 10 entre les chopsticks, en train d'être installé sur la table orbitale en vue d'un WDR.
📸 – WAI • Booster 10 entre les chopsticks
SpaceX a apporté des modifications pour corriger les problèmes du vol 2, notamment:
  • L’amélioration de la filtration de l’oxygène liquide pour le Super Heavy Booster.
  • L’amélioration de l’étanchéité et de la protection contre les incendies sur le Starship
Le vol 3 permettra également de tester de nouvelles technologies, telles que:
  • Un système de chargement de propergol plus rapide.
  • Les Raptor sont en TVC (Trust Vector Control) électrique et non hydraulique (depuis S26).

Les chances de succès du vol 3 sont élevées, compte tenu des leçons apprises du vol 2 et des améliorations apportées. Cependant, il est important de noter que le développement de technologies spatiales comporte toujours des risques.

Stack de S25 sur B10
📸 – BocaChicaGal • Stack de S25
Les facteurs à surveiller lors du vol 3 incluent:
  • Les performances du Booster Super Heavy lors du Boostback et de l’atterrissage.
  • Le comportement du Starship pendant la rentrée atmosphérique.
  • Le fonctionnement des nouvelles technologies embarquées.

Le vol 3 du Starship est une étape importante et prometteuse dans le développement de ce système de transport spatial révolutionnaire. Les chances de succès sont élevées, mais il reste des défis à relever. La réussite de ce vol permettra à SpaceX de se rapprocher de son objectif de missions habitées vers la Lune et Mars.

L’avenir de la Starship

Si l’IFT-3 est un succès, SpaceX sera un peu plus proche de sa vision d’une fusée entièrement réutilisable capable de transporter des personnes et des marchandises en orbite terrestre, sur la Lune et sur Mars.

La société travaille déjà sur la prochaine génération de prototypes de Starship et espère que le véhicule sera opérationnel dans un proche avenir.

À ce jour, Ship 28 a été destack de Booster 10 et les charges des FTS sont en cours d’installation sur les 2 étages. L’installation des charges explosives marque l’imminence d’un décollage, puisque les charges ne peuvent rester que 2 semaines sur la fusée, avant de devoir être changé.

TheAlex
TheAlex
To the Moon, Mars and Beyond... 🌟

2 Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À LA UNE

Rocket Lab : La mission « Beginning of the Swarm » en préparation !

Rocket Lab Rocket Lab est une entreprise privée qui fournit des services de lancement pour les petits satellites. Son lanceur, Electron, est une fusée à...

Delta IV Heavy : un 16ème et dernier vol !

Ce jeudi 28 mars marque la fin d'une époque pour les lanceurs américains avec le dernier vol de la Delta IV Heavy, programmé pour...

Starship IFT-3 : Une réussite majeure pour SpaceX !

Le 14 mars 2024, le Starship de SpaceX a décollé avec succès de Starbase au Texas, accomplissant une série d'étapes cruciales et réalisant plusieurs...

New Glenn : Le nouveau lanceur de Blue Origin

La New Glenn de Blue Origin sort de terre et pointe le bout de son nez sur son pas de tir, à Cap Canaveral,...

Crew 8, c’est l’heure du décollage !

La station spatiale internationale s'apprête à accueillir l'équipage de Crew 8, membres des expéditions 70 et 71 ce dimanche 3 mars si le temps...