mercredi, juin 22, 2022
AccueilArtemisLa NASA veut un deuxième atterrisseur lunaire pour Artemis

La NASA veut un deuxième atterrisseur lunaire pour Artemis

-

Alors que la NASA fait des progrès pour ramener les humains sur la surface lunaire avec les missions Artemis , l’agence a annoncé mercredi son intention de faire un nouvel appel d’offres pour le développement d’un atterrisseur lunaire permettant de déposer des astronautes à la surface lunaire.

« Sous Artemis, la NASA effectuera une série de missions révolutionnaires sur et autour de la Lune pour se préparer au prochain pas de géant pour l’humanité : une mission avec équipage vers Mars« , a déclaré l’administrateur de la NASA, Bill Nelson. «La concurrence est essentielle à notre succès sur la surface lunaire et au-delà, garantissant que nous avons la capacité de mener à bien une cadence de missions au cours de la prochaine décennie. Merci à l’administration Biden et au Congrès pour leur soutien à cette nouvelle opportunité d’atterrisseur d’astronaute, qui renforcera et augmentera à terme la flexibilité d’Artemis. »
Pour rappel, en avril 2021, la NASA a choisi SpaceX comme partenaire pour faire atterrir les prochains astronautes américains sur la surface lunaire. Cette mission de démonstration est prévue pour avril 2025 au plus tôt. Exerçant une option dans le cadre de l’attribution initiale, la NASA demande maintenant à SpaceX de transformer le système d’atterrissage humain proposé par la société en un vaisseau spatial qui répond aux exigences de l’agence en matière de services récurrents pour une deuxième mission de démonstration.

« Cette stratégie accélère les progrès vers une capacité d’atterrisseur durable à long terme dès 2026 ou 2027« , a déclaré Lisa Watson-Morgan, responsable du programme Human Landing System au Marshall Space Flight Center de la NASA à Huntsville, en Alabama. « Nous nous attendons à ce que deux entreprises transportent en toute sécurité des astronautes dans leurs atterrisseurs à la surface de la Lune sous la direction de la NASA avant de demander des services, ce qui pourrait entraîner la présence de plusieurs fournisseurs expérimentés sur le marché.« 
Construits et exploités conformément aux exigences à long terme de la NASA sur la Lune, les nouveaux atterrisseurs auront la capacité de s’amarrer à une station spatiale en orbite lunaire connue sous le nom de Gateway , d’augmenter la capacité de l’équipage et de transporter plus de science et de technologie à la surface.
Après la publication du nouveau projet de sollicitation, la NASA organisera une journée virtuelle lors de laquelle les industrielles pourront faire des commentaires et poser des questions sur le processus d’appel d’offres, l’agence prévoit de publier la demande officielle cet été.
La question reste posée concernant l’utilité d’un deuxième atterrisseur lunaire puisqu’il y aura un seul par an jusqu’en 2030 et que les concurrents de SpaceX ne propose de déposer que 10 à 15 Tonnes utiles face aux 100T promis par SpaceX.
Source : nasa.gov/press-release/nasa-provides-update-to-astronaut-moon-lander-plans-under-artemis

 

À LA UNE

Mission TROPICS-1: nouvel échec pour Astra !

Astra connait un nouvel échec. Deux satellites pour la mission TROPICS-1 de la NASA n'ont pas réussi à atteindre l'orbite. Ce dimanche 12 Juin, le...

La NASA et SpaceX vise maintenant le 28 juin pour le lancement de CRS-25

Après une déclaration publiée le lundi 6 juin dernier, les équipes de la NASA et de SpaceX ont décidé de se retirer de la...

Mars : L’hélicoptère Ingenuity de la NASA continue de nous offrir des vues de la planète rouge

Lors de son vol d'anniversaire d'un an le 19 avril, le petit hélicoptère de la NASA a pris des photos du système utilisé lors...

Axiom-1, une mission touristique bien particulière…

Le vendredi 8 avril, SpaceX a effectué un nouveau lancement d'une Falcon 9 vers la Station Spatiale Internationale (ISS) avec à son bord l'équipage...

Axiom-1, prête pour le lancement !

Dernière ligne droite pour mission Ax-1 orchestré par SpaceX. La fusée falcon 9 devrait décoller vers la Station Spatiale Internationale (ISS) ce vendredi 8...