samedi, décembre 3, 2022
AccueilRussieRoscosmos lance un ultimatum à OneWeb

Roscosmos lance un ultimatum à OneWeb

L’agence spatiale russe Roscomos, qui doit envoyer 36 satellites de la société OneWeb dans l’espace le 05 mars, impose deux conditions pour le lancement !

Roscosmos ne lancera pas de fusée Soyouz-2.1b pour le compte d’Arianespace avec les satellites de communication britanniques OneWeb à moins qu’il ne reçoive la garantie qu’ils ne seront utilisés qu’à des fins civiles. Cela a été annoncé mercredi par le directeur général de la société d’État Dmitri Rogozine.
Le directeur général de la société d’État a précisé que les garanties doivent être reçues avant la réunion de la commission qui autorise le ravitaillement et le lancement de la fusée qui aura lieu le 04 mars.
Roscomos y a ajouté une autre condition par communiqué de presse: le retrait du gouvernement britannique comme actionnaire  » En raison de la position hostile du Royaume-Uni envers la Russie, une autre condition pour le lancement du vaisseau spatial OneWeb le 5 mars est le retrait du gouvernement britannique des actionnaires de OneWeb. »
Roscosmos a ajouté que le contrat avait été payé en totalité et que les fonds ne seraient pas restitués. « Nous avons reçu tout l’argent pour la fabrication de lanceurs, d’étages supérieurs et pour les services de lancement nécessaires. Cet argent, en raison de circonstances de force majeure survenues à la suite de la politique agressive de l’Occident et des sanctions appliquées contre la Russie, cet argent restera en Russie« .
Rappelons que le 27 mars 2020 OneWeb dépose son bilan se plaçant sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. En avril 2020, OneWeb sollicite la mise en place d’une ligne de crédit de 75 millions USD minimum dont dix nécessaires dans l’immédiat pour assurer le fonctionnement courant de l’entrepris. En juillet 2020, le tribunal des faillites de New York choisit pour reprendre OneWeb un partenariat public-privé, consortium dont le meneur est le groupe Bharti Enterprises (PDG Sunil Mittal) associé à l’État britannique ; chacun des deux partenaires y investit 500 millions de dollars.
Il semble peut probable que l’Etat britannique puisse se désengager de l’entreprise OneWeb et encore moins dans un délai aussi court.

Si le décollage à lieu il sera couvert en direct et en français sur la chaine d’Ufotinik :

A LIRE ÉGALEMENT

DISCORD

FACEBOOK