mardi, septembre 27, 2022
AccueilArtemisArtemis I, tout savoir sur la mission !

Artemis I, tout savoir sur la mission !

-

Première d’une série de missions de plus en plus complexes, Artemis I sera un test sans équipage qui fournira une base pour l’exploration humaine de l’espace lointain et démontrera l’engagement et la capacité à étendre l’existence humaine jusqu’à la Lune et au-delà.

Artemis I a pour objectif de valider le fonctionnement en vol du lanceur Space Launch System (SLS) et de simuler toutes les phases d’une mission normale avec équipage. Le bon déroulement de la mission Artemis I amènera à Artemis II, une deuxième répétition avec embarcation d’un équipage avant la mission Artemis III qui emmènera des hommes vers notre satellite naturel d’ici 2025.
Pour cette première mission du programme américain Artemis, le lanceur lourd de la NASA décollera du pas de tir LC-39B du Kennedy Space Center. La date du 29 août a été confirmée par la NASA sur une fenêtre de deux heures qui s’ouvre à 14h33 UTC+2 (Heure de Paris). Pour le moment, la météo est favorable à 70%, les principales préoccupations sont les cumulus, les champs électriques et le vol à travers les précipitations mais nous sommes en bonne voie pour ce vol historique.
Effectué pour la dernière fois en 1972 avec la mission Apolo 17 le trajet vers la lune n’est pas inconnu mais pas si facile, de nombreuses étapes sont à prévoir dans ce long périple. Des étapes importantes pour pouvoir mener à bien la mission Artemis I et ainsi voir dans un futur proche un équipage se poser sur la lune.

Etape 1 : Quitter la Terre

Lors du décollage, le Space Launch System produira 8,8 millions de livres de poussée (soit près de 4 000 Tonnes de poussée) pour mettre en orbite la capsule Orion. Propulsée par une paire de propulseurs à cinq segments et quatre moteurs RS-25, la force aérodynamique maximale nommée Max-Q sera atteint en 90 secondes.
Après avoir largué les propulseurs dans l’océan Atlantique, les moteurs de l’étage central s’arrêteront et l’étage se séparera du vaisseau spatial à son tour au bout de 8 min 20.
CubeSats présent dans la partie supérieur de l’étage IPCS | 📸 NASA/Cory Huston
Au fur et à mesure que le vaisseau spatial effectue une orbite autour de la Terre, il déploiera ses panneaux solaires et l’étape de propulsion cryogénique provisoire pendant environ 20 min donnera à Orion la grande poussée nécessaire pour quitter l’orbite terrestre et se diriger vers la Lune. De là, Orion se séparera de la partie supérieure de l’étage IPCS environ 2 heures après son lancement. L’ICPS déploiera ensuite 10 petits satellites, connus sous le nom de CubeSats, pour effectuer plusieurs expériences et démonstrations technologiques.

Etape 2 : Vers notre satellite naturel, la Lune !

Alors qu’Orion poursuit son chemin de l’orbite terrestre à la Lune, il sera propulsé par un module de service fourni par l’Agence spatiale européenne (ESA), celui-ci fournira le système de propulsion principal et l’alimentation de l’engin spatial (air et eau nécessaire pour les astronautes dans les futurs missions). Orion traversera les ceintures de rayonnement de Van Allen présentes autour de la terre, survolera multiples satellites pour garantir la communication en orbite avec la terre.
Le voyage aller vers la Lune prendra plusieurs jours, au cours desquels les ingénieurs évalueront les systèmes du vaisseau spatial et, si nécessaire, corrigeront sa trajectoire. Orion volera à environ 100 km au-dessus de la surface de la Lune, puis utilisera la force gravitationnelle de la Lune pour propulser Orion dans une nouvelle orbite à environ 70 000 km de la Lune.
Le vaisseau spatial restera sur cette orbite pendant environ six jours pour collecter des données et permettre aux contrôleurs de mission d’évaluer les performances de la capsule. Pendant cette période, Orion se déplacera dans une direction autour de la Lune dit rétrograde (sens inverse) par rapport à la direction de la Lune autour de la Terre.

Etape 3 : Retour et rentrée Atmosphérique

Pour son voyage de retour vers la Terre, Orion effectuera un autre survol rapproché de la Lune à environ 95 Km de la surface, le vaisseau spatial utilisera un autre moteur à déclenchement précis du module de service  avec l’utilisation en parallèle de la gravité de la Lune pour accélérer son retour vers la Terre. Cette manœuvre placera le vaisseau spatial sur sa trajectoire pour entrer dans l’atmosphère de notre planète à une vitesse de 11 kilomètres par seconde en dégageant des températures extrêmes qui approche les 2 760°C.
Après environ quatre à six semaines et une distance totale parcourue dépassant 1,3 million de kilomètres, la mission se conclura par un test de la capacité d’Orion à revenir en toute sécurité sur Terre, le vaisseau spatial effectuera un atterrissage à l’aide de ses parachutes aux abords du navire de récupération dans l’océan Pacifique. Pour finir, des plongeurs inspecteront brièvement le vaisseau spatial à la recherche de dangers et raccorderont les câbles d’alimentation et de remorquage pour ramener le vaisseau spatial.

Retrouvez le trajet en images avec la vidéo ci-dessous:

Venez suivre en direct le vol historique vers la Lune sur la chaîne UFOTINIK !

Azvalki
Azvalki
🛰 Étudiant en Génie Mécanique & Productique à l'Université Lyon1 - Rédacteur mais avant tout passionné de l'espace 🌌

À LA UNE

Mission DART, premier test de défense planétaire !

Lancé le 23 novembre 2021 depuis la base aérienne de Vandenberg en Californie, DART (Double Asteroid Redirection Test) est la première mission de défense...

La NASA dévoile les 13 régions candidates pour l’atterrissage lunaire d’Artemis III

À quelques jours de la première mission du programme Artemis de la NASA, l'agence dévoile les possibles sites d'atterrissage de la mission Artemis III,...

Artemis I, dernière ligne droite !

La fusée lunaire Space Launch System (SLS) s'apprête à rejoindre sa rampe de lancement pour son compte à rebours final prévu le 29 Août.  Après...

Les Actus de Boca Chica #29

Retour du condensé des actus de Boca Chica cette semaine avec la 29ème édition ! Les choses s'accélèrent du côté de la Starbase avec le...

Astra arrête Rocket 3 pour se concentrer sur un véhicule plus grand

Astra Space a annoncée le 4 août qu'elle annulait son petit lanceur existant après son dernier échec et se concentrerait plutôt sur un véhicule...