samedi, mai 25, 2024
AccueilAutresÉvènements spatiaux 2023

Évènements spatiaux 2023

-

Voici les évènements spatiaux de 2023 à ne pas rater !

On commence notre tour d’horizon par les lanceurs qui devraient effectuer leur premier vol en 2023. Cette année, plusieurs stars des lanceurs lourds devraient faire leur entrée dans l’arène spatiale !
USA :
• L’événement le plus attendu de cette année est le premier vol orbital du Starship de SpaceX, qui sera à la fois la première fusée entièrement réutilisable, l’atterrisseur lunaire dans le cadre du programme Artemis mais ambitionne également d’être le premier vaisseau à se poser sur Mars dans quelques années.
📸 – @SpaceX
• On espère également voir le premier vol de la New Glenn de Blue Origin qui sera partiellement réutilisable avec une capacité de 45 tonnes en orbite basse.
• Ainsi que le premier vol du lanceur Vulcain de United Launch Alliance (ULA) qui doit remplacer les fusées Atlas 5 et la Delta 4.
EUROPE :
• On croise les doigts pour enfin voir le premier lancement d’Ariane 6 et peut-être même du démonstrateur d’un premier étage de fusée réutilisable : Thémis.
📸 – @Ariane

 


Il n’en est pas moindre pour les lanceurs moyens qui seront tout autant attendus pour cette nouvelle année !

RUSSIE :

• La Russie pourrait tenter de lancer pour la première fois sa nouvelle fusée Soyouz 5; qui aura la tâche d’emporter en 2025 la capsule habitée Auriol. Celle-ci doit à la fois remplacer le vaisseau Soyouz en assurant la relève des équipages de la Station spatiale internationale et être utilisée pour transporter les cosmonautes jusqu’à la lune dans le cadre du futur programme spatial lunaire de la Russie.
EUROPE :

Cyclone 4M, un nouveau lanceur développé par la société ukrainienne Youzhnoïe en coopération et avec une co-entreprise basée au Canada d’où la fusée sera lancée.
📸 – @Youzhnoïe 
CHINE :

• Et la Chine pourrait voir le premier vol de sa fusée Palace 1 développé par Galactic Energy.

 


Le marché des microsatellites est en pleine expansion et du coup ça pousse au portillon pour les lanceurs légers!

USA :

• Les Américains tenteront de lancer RS1, un lanceur léger développé par la start-up ABL Space Systems ainsi que terran1 développé par la start-up Relativity Space
JAPON :

• Les Japonais enverront Epsilon développé par l’agence spatiale JAXA et qui sera capable de placer en orbite basse une charge utile d’1,5 tonnes.
📸 – @JAXA
EUROPE :

• L’Europe reste dans la course avec le lancement prévu de trois nouveaux lanceurs sur le marché :
Spectrum développé par la start-up allemande Isard Aerospace
– Le Lanceur allemand RFA 1
– Le lanceur anglais skyrora XL

 


Le système solaire sera également au cœur des actualités cette année.

EUROPE :

• L’Europe avec le lancement de la sonde spatiale Juice qui doit survoler à plusieurs reprises des lunes de Jupiter : Callisto, Europe et Ganymède avant de se mettre en orbite autour de cette dernière.
USA :

• Pour une étude plus approfondie, les Américains lanceront Psyché, un orbiteur qui doit étudier l’astéroïde métallique Psyché. C’est un astéroïde qui pourrait être en partie, le vestige d’un noyau ferreux d’une ancienne protoplanète issue d’une violente collision avec un autre objet. L’objectif scientifique de la mission est d’identifier les caractéristiques de cet astéroïde atypique et de collecter des données sur le processus de formation des noyaux planétaires et plus globalement du système solaire.
• À noter que la capsule de la sonde spatiale Osiris Rex, contenant l’échantillon de sol de l’astéroïde Benny, devrait atterrir le 24 septembre 2023 dans le désert de l’UTAH.
📸 – @NASA  – Osiris Rex

 


Avec le retour des humains sur la Lune, notre satellite naturel fera l’objet d’une attention particulière !

JAPON :

• Les Japonais testeront un atterrisseur lunaire slim qui doit permettre de valider des techniques d’atterrissage de précision.
USA :

• Il est possible que nous puissions voir dès cette année plusieurs expériences scientifiques déposées sur la Lune par des atterrisseurs développés dans le cadre du programme comme Commercial Lunar Payload Services dont l’objectif est de transporter sur la surface lunaire des instruments scientifiques par des opérateurs privés afin de diminuer le coût pour la NASA. La prestation est facturée un million de dollars par kilo transporté.
Le premier de ces vols utilisera l’atterrisseur Nova-C développé par la société intuitive machine placée en orbite par une fusée Falcon 9 en mars 2023.
L’atterrisseur Nova-C doit déposer dans le cratère Shackleton, la foreuse prime one associée à un spectromètre de masse dans le but de tenter de collecter de la glace du Pôle Sud lunaire. La charge utile de l’atterrisseur comprend également un Rover destiné à tester un réseau de communication 4G sur la lune. Devrait suivre l’atterrissage de pérégrin 1, un atterrisseur développé par la société Astrobotic Technology qui déposera 28 charges utiles dont 11 instruments de la NASA dans la région de Lacus Mortis.
📸 – @NASA
Maxens devrait également lancer l’atterrisseur XL1 qui devrait déposer 9 instruments à la surface lunaire.
RUSSIE :

• Cette année, les Russes lanceront Luna 25, un atterrisseur lunaire devant se poser à proximité du pôle Sud lunaire afin de chercher des traces d’eau.
INDE :

• Les Indiens visiteront la lune, également, avec Chandrayaan-3, une sonde spatiale dont l’objectif est de recueillir des données scientifiques sur la lune qui comprend également un atterrisseur et un petit Rover qui doivent se poser à côté du Pôle Sud.

 


Avant de parler du vol habité, il y aura beaucoup d’actions du côté des satellites scientifiques avec plusieurs mises en orbite attendues pour 2023.

EUROPE :

• Le télescope spatial Euclide développé par l’Agence spatiale européenne qui va contribuer à déterminer l’origine de l’accélération de l’expansion de l’Univers et la nature de sa source.
USA :

• La constellation de 4 microsatellites de la mission Punch de la NASA qui doivent étudier les interactions entre les événements se produisant dans la couronne solaire et produisant le vent solaire.
INDE :

• L’observatoire solaire indien Aditya qui permettra d’observer le soleil depuis le point de Lagrange L1
FRANCE – CHINE :

• Le télescope franco-chinois SVOM qui sera chargé de détecter les sursauts gammas et d’en déterminer les caractéristiques.
📸 – @SVOM.eu
TERRE :

• Les satellites d’observation de la Terre ne seront pas en manque avec le lancement d’au moins 5 satellites en 2023 :
– Le satellite Biomasse de l’Agence spatiale européenne qui doit évaluer le volume global de la biomastropicale de la planète afin d’estimer les quantités de carbone stockées et les flux de celui-ci.
– Le satellite Flex de l’ESA également qui doit permettre de mieux comprendre le fonctionnement des processus de photosynthèse.
– Le satellite français Microcarb qui doit mesurer les échanges de dioxyde de carbone présents dans l’atmosphère de la Terre au-dessus de l’ensemble des régions du globe et plus particulièrement dans les zones mâles couvertes par l’instrumentation terrestre.
– Le satellite Nizar développé conjointement par la NASA et l’agence spatiale indienne doit étudier les changements affectant les écosystèmes, la croûte terrestre et la cryosphère.
– Près de 75 lancements de Falcon 9 de SpaceX, pour la mise en orbite des Starlink.
– Il y aura également deux initiatives de la mission Tracers développés par la NASA.
📸 – @NASA

 


Et passons maintenant au vol habité !

• La NASA devrait dévoiler notamment des avancées sur la combinaison spatiale lunaire
• SpaceX enverra deux missions de relève de l’équipage de la Station spatiale internationale Crew-6 en février et Crew-7 le 25 octobre.
• En mars 2023 SpaceX devrait envoyer l’incroyable mission Polaris Dawn qui effectuera tenez-vous bien la toute première sortie extravéhiculaire entièrement privée de l’histoire de l’humanité. La mission volera également plus haut que n’importe quelle mission Drago à ce jour sur une orbite elliptique ayant un apogée de 1400 km ; ce sera la plus haute orbite terrestre jamais atteinte par des humains hors des missions lunaire Apollo.
• Boeing de son côté devrait réaliser le premier vol habité de sa capsule Starliner en avril.
• Le constructeur Sierra Nevada pourrait également effectuer le premier vol spatial de sa navette Dream Chaser, un vaisseau cargo réutilisable permettant de transporter du fret jusqu’à la station spatiale internationale.
📸 – @Sierra Nevada
• Chez les Russes, les choses sont compliquées à ce jour ! En effet, normalement les russes auraient dû envoyer deux missions de relève de l’équipage de la Station spatiale internationale ; l’émission Soyouz ms23 et Soyouz ms24. Malheureusement, le vaisseau Soyouz 2022 de l’équipage, actuellement sur la station spatiale, a connu une avarie très grave ! Un trou dans le vaisseau a conduit à l’éjection de tout le fluide de refroidissement de la capsule empêchant probablement d’utiliser la capsule pour un retour sur Terre.
Les tests de MS 22 sont en cours et il est possible que MS 23 soit envoyé à vide pour ramener l’équipage sur Terre. À ce stade il est donc difficile d’anticiper l’impact que cela aura sur le nombre de vols habités en 2023 depuis la Russie vers l’ISS en plus de ces missions invitées plusieurs vols de ravitaillement sont bien surprises vers la Station spatiale internationale.
• Côté européen, sans accès autonome à l’espace, seul un astronaute de l’ESA s’envolera cette année sur Crew-7 : Andreas Mogensen.
• Les Indiens eux, feront le premier vol orbital de Gaganyaan à la mi-2023. Bien qu’il soit habitable, le lancement se fera sans équipage.
• Beaucoup d’activités ont également lieu du côté de la station spatiale chinoise qui devrait recevoir deux missions de ravitaillement et deux missions habitées.
De nombreux lancement auront lieu durant cette année 2023, de quoi faire de belles photos !
TheAlex
TheAlex
To the Moon, Mars and Beyond... 🌟

4 Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À LA UNE

Artemis : Nouveaux designs des atterrisseurs lunaires !

La NASA franchit une étape importante vers l’exploration scientifique à long terme de la Lune avec le développement de grands atterrisseurs cargo. En partenariat avec...

Rocket Lab : La mission « Beginning of the Swarm » en préparation !

Rocket Lab Rocket Lab est une entreprise privée qui fournit des services de lancement pour les petits satellites. Son lanceur, Electron, est une fusée à...

Delta IV Heavy : un 16ème et dernier vol !

Ce jeudi 28 mars marque la fin d'une époque pour les lanceurs américains avec le dernier vol de la Delta IV Heavy, programmé pour...

Starship IFT-3 : Une réussite majeure pour SpaceX !

Le 14 mars 2024, le Starship de SpaceX a décollé avec succès de Starbase au Texas, accomplissant une série d'étapes cruciales et réalisant plusieurs...

Starship IFT-3 : Vers une réussite du troisième vol ?

L'IFT-3, qui aura lieu dans quelques jours, vise à effectuer un vol orbital (ou suborbital) réussi, suite à l'IFT-2 du Starship qui a été...