mardi, septembre 27, 2022
AccueilArtemisLa NASA dévoile les 13 régions candidates pour l'atterrissage lunaire d'Artemis III

La NASA dévoile les 13 régions candidates pour l’atterrissage lunaire d’Artemis III

-

À quelques jours de la première mission du programme Artemis de la NASA, l’agence dévoile les possibles sites d’atterrissage de la mission Artemis III, qui verra l’humanité retourner sur le sol lunaire.

Publié le 19 août, voici la listes des 13 régions retenues par la NASA pour un atterrissage lunaire dans le cadre de la mission Atemis III, première des missions Artemis à amener un équipage sur la Lune :
  • Faustini Rim A
  • Peak Near Shackleton
  • Connecting Ridge
  • Connecting Ridge Extension
  • de Gerlache Rim 1
  • de Gerlache Rim 2
  • de Gerlache-Kocher Massif
  • Haworth
  • Malapert Massif
  • Leibnitz Beta Plateau
  • Nobile Rim 1
  • Nobile Rim 2
  • Amundsen Rim

    Voici les 13 régions d’atterrissage candidates pour Artemis III. Chaque région mesure environ 15 sur 15 kilomètres.
La majorité des sites d’atterrissage sont proches du pôle lunaire, une zone qui contient des régions ombragées en permanence riches en ressources et en terrain inexploré par l’homme et donc jusque-là non étudiés. L’emplacement permettra à l’équipage de collecter des échantillons et de mener des analyses scientifiques dans une zone sans compromis, fournissant des informations importantes sur la profondeur, la distribution et la composition de la glace d’eau qui ont été confirmées au pôle sud de la Lune.
De plus, « La glace d’eau lunaire est précieuse d’un point de vue scientifique et aussi en tant que ressource, car nous pouvons en extraire de l’oxygène et de l’hydrogène pour les systèmes de survie et le carburant. » a déclaré Jacob Bleacher, scientifique en chef de l’exploration pour la NASA.
Chacune de ces régions est située à moins de six degrés de latitude du pôle sud lunaire et, collectivement, contient diverses caractéristiques géologiques. Ensemble, les régions offrent des options d’atterrissage pour toutes les opportunités potentielles de lancement d’Artemis III. Les sites d’atterrissage spécifiques sont étroitement liés au moment de la fenêtre de lancement, de sorte que plusieurs régions garantissent une flexibilité de lancement tout au long de l’année.
Une équipe de scientifiques et d’ingénieurs on permit de déterminer les différentes régions avec l’aide des données du satellite Lunar Reconnaissance Orbiter de la NASA envoyé en orbite en 2009 et de décennies de publications et de découvertes scientifiques lunaires.
En plus de tenir compte de la disponibilité de la fenêtre de lancement, l’équipe a évalué les régions en fonction de leur capacité à accueillir un atterrissage en toute sécurité, en utilisant des critères tels que la pente du terrain, la facilité de communication avec la Terre et les conditions d’éclairage. Les 13 régions contiennent des sites qui fournissent un accès continu à la lumière du soleil pendant une période de 6,5 jours (durée prévue sur la surface de la lune lors de la mission Artemis III). L’accès à la lumière du soleil est essentiel pour un séjour de longue durée sur la Lune car il fournit une source d’énergie et minimise les variations de température. L’équipe a également pris en compte les capacités combinées de la fusée Space Launch System, du vaisseau spatial Orion et du système d’atterrissage humain Starship développé par SpaceX .
Pour le moment la NASA discute des 13 régions avec des communautés scientifiques et techniques plus larges par le biais de conférences et d’ateliers pour solliciter des commentaires sur les mérites de chaque région. Ces commentaires éclaireront les sélections de sites à l’avenir, et la NASA pourrait identifier d’autres régions à prendre en considération. L’agence continuera également à travailler avec SpaceX pour confirmer les capacités d’atterrissage de Starship et évaluer les options en conséquence.
Les dates de lancement cibles de la mission Artemis III sont aussi à prendre en compte, elles dictent les trajectoires de transfert et les conditions de l’environnement de surface.

 

Azvalki
Azvalki
🛰 Étudiant en Génie Mécanique & Productique à l'Université Lyon1 - Rédacteur mais avant tout passionné de l'espace 🌌

À LA UNE

Artemis I, tout savoir sur la mission !

Première d'une série de missions de plus en plus complexes, Artemis I sera un test sans équipage qui fournira une base pour l'exploration humaine...

Mission DART, premier test de défense planétaire !

Lancé le 23 novembre 2021 depuis la base aérienne de Vandenberg en Californie, DART (Double Asteroid Redirection Test) est la première mission de défense...

Artemis I, dernière ligne droite !

La fusée lunaire Space Launch System (SLS) s'apprête à rejoindre sa rampe de lancement pour son compte à rebours final prévu le 29 Août.  Après...

Les Actus de Boca Chica #29

Retour du condensé des actus de Boca Chica cette semaine avec la 29ème édition ! Les choses s'accélèrent du côté de la Starbase avec le...

Astra arrête Rocket 3 pour se concentrer sur un véhicule plus grand

Astra Space a annoncée le 4 août qu'elle annulait son petit lanceur existant après son dernier échec et se concentrerait plutôt sur un véhicule...